Volume
Valenciennois

Fin du blocage sur l'A2 à Marly : « On n’a pas levé le camp par dépit » assure Laurent Verhaeghe, président FDSEA Nord

Le 27/01/2024 - 1617 vues

Par Nathan Bigué

Le Saint-Saulvien Laurent Verhaeghe, président de la fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles, fait partie de ceux qui ont fait front pendant trois jours, dont deux nuits, au niveau de Marly sur l'autoroute A2, débloquée vendredi soir. Entre deux coups de téléphone, il nous donne son point de vue sur les mesures annoncées par Gabriel Attal et sur la suite du mouvement. 

Que retenez-vous des dix propositions du Premier ministre, Gabriel Attal ? 

Ce n’est pas pour faire de la surenchère mais évidemment, on s'attendait à des réponses plus précises. Nous, on avait un cahier de doléances précis. On a eu des réponses qui, visiblement, prendront du temps à être mises en place. Le fait que l’OFB (Office français de la biodiversité) soit désarmée, c’est certainement quelque chose de très bien, mais on attendait des réponses pour notre revenu.

Sur la loi Egalim, je n'ai rien entendu de très probant. Sur la baisse des charges, non plus. Il (Attal) a parlé du GNR (gazole non-routier), dont les conséquences ne seront pas forcément importantes pour nous. Voilà, c’est un accueil très mitigé des réponses.

 

Quand Gabriel Attal dit avoir reçu le message « cinq sur cinq », vous n’y croyez pas ?

Le message a été reçu, mais la réponse est insuffisante. Il n’a pas parlé de manière simple, il a parlé “parisien” ! On l’a entendu, mais ça ne nous satisfait pas pour autant.

 

Vous évoquez la précarité du métier. À quoi vous attendez-vous ? 

On a aujourd’hui des filières en difficulté, avec le manque d’outils nécessaires à la lutte contre les ravageurs... Aucune réponse là-dessus. La première chose qu’il devait faire, c’est bien nous encourager à continuer dans la diversité de notre agriculture. Il ne l’a pas fait. Sur la loi Egalim, il n’y a pas de réponse. Il y a un problème. Mais peut-être que je ne comprends pas le “Français” de là-bas… 

 

Malgré tout cela, vous avez quand même décidé de lever le blocage. 

On n’a pas levé le camp par dépit. On l’a fait pour se ressourcer et redémarrer la semaine prochaine, mais aussi pour libérer nos concitoyens des contraintes routières. Je sais que les Valenciennois, les habitants de l’Avesnois et du Douaisis ont perdu du temps sur nos routes. J’en suis désolé.

Il fallait qu’on lève ce blocage pour permettre une libre circulation aujourd’hui (samedi). Je pense que la prochaine cible ne sera pas de recommencer au point où nous étions. On ira certainement vers d’autres lieux. Paris paraît… (Il reprend.) On va voir, mais on veut aller chercher plus haut des réponses.

 

On entendait parler de possibles regroupements avec les agriculteurs belges. Est-ce une idée ? 

L’ambition est là, mais l'organisation n’est pas faite. 

 

Il y a quand même la volonté de poursuivre… 

Oui ! On va montrer que l’Europe agricole, aujourd'hui, veut se mobiliser pour arrêter cette surenchère à la réglementation. Il faut que ça s’arrête. L’idée, c’est déjà de faire un point commun avec nos voisins, qui font front commun avec leurs voisins plus haut. On veut bien une réglementation et des règles, mais il faut qu'elles soient applicables partout. Pas de surtransposition nationale.



Son(s) attaché(s) à cet article

Notre reportage avec Laurent Verhaeghe, président de la FDSEA du Nord :


Autres actualités pour Valenciennois :

Trith-Saint-Léger : pas de fermeture pour la classe menacée à l’école Gustave Eiffel

Le 20 Février 2024

Après des discussions avec l’académie, les parents d’élèves du groupe scolaire Gustave Eiffel de Trith-Saint-Léger ont empêché la fermeture d'une classe. L’annonce a été faite jeudi et le manque de moyens n’aura pas eu gain de cause.

CNO

Jugé pour trafic de stupéfiants, il assure être sous contrainte et veut protéger sa famille

Le 19 Février 2024

Un homme est passé devant le tribunal de Valenciennes pour avoir été arrêté en possession de drogue au mois de janvier dernier. Menacé par une lourde peine, il explique qu'il a agit sous le coup de menaces.

CNO

À Vieux-Condé, petits et grands sous le charme du salon Playmobil

Le 17 Février 2024

Des Jeux Olympiques à la guerre de sécession, les expositions sont nombreuses au salon Playmobil de Vieux-Condé, ce week-end. Près de vingt passionnés restent sur place jusqu’à dimanche, au grand bonheur des enfants… et des adultes !

CNO

Rassemblement devant l’école Gustave Eiffel, à Trith-Saint-Léger, pour empêcher la fermeture d’une classe

Le 01 Février 2024

Pour mettre en place des banderoles protestant contre la probable fermeture d’une classe, de nombreuses personnes se sont réunies devant l’école Gustave Eiffel à Trith-Saint-Léger, dont certains élus locaux. 

 

CNO

Haulchin : les employés d’Eternit rassemblés, l’entreprise centenaire menacée

Le 29 Janvier 2024

Les employés d’Eternit et des élus locaux se sont réunis, ce lundi, pour aborder le futur de l’entreprise valenciennoise. Rien n'est encore acté pour le moment et les prochains rendez-vous sont déjà fixés.

CNO

Mobilisation des agriculteurs : l'autoroute A2 bloquée à hauteur de Valenciennes

Le 24 Janvier 2024

La mobilisation des agriculteurs s’étend jusqu’au Valenciennois, ce mercredi. A 10h30, les agriculteurs entraient sur l’autoroute A2. 

CNO

Blocage de l’A2 : dans le Valenciennois aussi, « les agriculteurs n’y comprennent plus rien »

Le 24 Janvier 2024

Mobilisés toute la journée, et encore ce mercredi soir, sur l’autoroute A2 entre Aulnoy-lez-Valenciennes et Marly, les agriculteurs du Valenciennois et de ses alentours espèrent des « réponses immédiates ». Ils restent inquiets de l’avenir de leur profession, et ce depuis plusieurs années.

CNO

Valenciennois : après Noël, la crainte des abandons successifs pour les associations de protection animale

Le 23 Janvier 2024

Pointées du doigt par les associations de protection animale, les adoptions d’animaux comme cadeaux de Noël débouchent trop souvent sur des abandons. Un fléau que déplorent encore les acteurs valenciennois.

CNO

ENTRETIEN. Jeanfi Janssens se lance dans le spectacle d’une vie « carabistouillée »

Le 18 Janvier 2024

Après Jeanfi décolle, Jean-Philippe Janssens lance son deuxième spectacle intitulé Tombé du ciel. L'humoriste français initie les spectateurs au showbiz et parle de son arrivée dans ce monde, bien différent du sien. 

CNO

Valdunes : prochaine audience le 20 mars, le potentiel repreneur Interpipe en test à l’usine de Trith-Saint-Léger

Le 17 Janvier 2024

Réunis ce mercredi matin au tribunal de commerce de Lille Métropole, les salariés de Valdunes ont appris que la prochaine audience aura lieu le 20 mars. Pendant ce temps, l’Ukrainien Interpipe poursuit ses essais sur le site de Trith-Saint-Léger. 

CNO