Volume
Valenciennois

Valenciennes : à Chasse-Royale, il provoque un incendie volontaire et écope de trois ans de prison ferme

Le 27/11/2023 - 3885 vues

Par Nathan Bigué

Deux individus comparaissaient au tribunal de Valenciennes pour un incendie volontaire, dans un immeuble du quartier Chasse-Royale. L’un des deux, reconnu coupable, devra purger trois ans de prison. 

« On est passé proche d’un drame », la Procureure de la République ne s’y trompe pas. Le 10 novembre dernier, au niveau des quartiers Chasse-Royale de Valenciennes, un incendie nécessitait l'intervention des sapeurs-pompiers. Une maman et son enfant de 12 ans étaient récupérés par la grande échelle, à leur fenêtre. 

Très vite, les habitants de l’immeuble, choqués, dénoncent un incendie volontaire. Deux hommes alcoolisés, habitués à rendre visite à un de leur ami résident de l’immeuble, ont été entendus quelques minutes avant le départ du feu. Plusieurs insultes auraient fusé après que leur ami ait refusé de leur ouvrir la porte. En un mois, trois départs d'incendie ont été recensés au sein de l'immeuble...

 

« Je les ai reconnus, ils viennent souvent »

Les témoignages laissent peu de place au doute et accusent fortement les deux hommes. Pourtant, ils nient les faits. L’un d’eux, Jason Rose, en détention provisoire avant le jugement, dit avoir vu son “ami” allumer le feu dans le local des parties communes de l’immeuble. Son ami, Frédéric Colas, lui, explique être parti avant que le feu ne soit allumé. 

« Je les ai reconnus, ils viennent souvent (...) Quand les deux viennent (chez le voisin), il se battent », a témoigné le jeune enfant de 12 ans, auprès des enquêteurs. Jason Rose, qui accusait donc l’autre prévenu, aurait en fait changé sa version des faits lors de son audition, demandant à Frédéric Colas de le couvrir, selon ce dernier.

 

Un seul coupable, trois ans ferme

D’autant que l’accusé, qui tentait de se défendre malgré de nombreuses interrogations du tribunal sur sa version des faits, détient 21 mentions à son casier judiciaire. Finalement reconnu coupable, il devra purger une peine de trois ans de prison ferme et aura interdiction de se rendre à Valenciennes pendant deux ans. La totalité des préjudices lui est dûe, soit environ 13 000 euros auprès de la Caisse Immobilière du Grand Hainaut et plus de 3 000 euros au SDIS (Service départemental d'incendie et de secours). De son côté, Frédéric Colas est relaxé au bénéfice du doute.



Son(s) attaché(s) à cet article

Notre reportage : 


Autres actualités pour Valenciennois :

Trith-Saint-Léger : pas de fermeture pour la classe menacée à l’école Gustave Eiffel

Le 20 Février 2024

Après des discussions avec l’académie, les parents d’élèves du groupe scolaire Gustave Eiffel de Trith-Saint-Léger ont empêché la fermeture d'une classe. L’annonce a été faite jeudi et le manque de moyens n’aura pas eu gain de cause.

CNO

Jugé pour trafic de stupéfiants, il assure être sous contrainte et veut protéger sa famille

Le 19 Février 2024

Un homme est passé devant le tribunal de Valenciennes pour avoir été arrêté en possession de drogue au mois de janvier dernier. Menacé par une lourde peine, il explique qu'il a agit sous le coup de menaces.

CNO

À Vieux-Condé, petits et grands sous le charme du salon Playmobil

Le 17 Février 2024

Des Jeux Olympiques à la guerre de sécession, les expositions sont nombreuses au salon Playmobil de Vieux-Condé, ce week-end. Près de vingt passionnés restent sur place jusqu’à dimanche, au grand bonheur des enfants… et des adultes !

CNO

Rassemblement devant l’école Gustave Eiffel, à Trith-Saint-Léger, pour empêcher la fermeture d’une classe

Le 01 Février 2024

Pour mettre en place des banderoles protestant contre la probable fermeture d’une classe, de nombreuses personnes se sont réunies devant l’école Gustave Eiffel à Trith-Saint-Léger, dont certains élus locaux. 

 

CNO

Haulchin : les employés d’Eternit rassemblés, l’entreprise centenaire menacée

Le 29 Janvier 2024

Les employés d’Eternit et des élus locaux se sont réunis, ce lundi, pour aborder le futur de l’entreprise valenciennoise. Rien n'est encore acté pour le moment et les prochains rendez-vous sont déjà fixés.

CNO

Fin du blocage sur l'A2 à Marly : « On n’a pas levé le camp par dépit » assure Laurent Verhaeghe, président FDSEA Nord

Le 27 Janvier 2024

Le Saint-Saulvien Laurent Verhaeghe, président de la fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles, fait partie de ceux qui ont fait front pendant trois jours, dont deux nuits, au niveau de Marly sur l'autoroute A2, débloquée vendredi soir. Entre deux coups de téléphone, il nous donne son point de vue sur les mesures annoncées par Gabriel Attal et sur la suite du mouvement. 

CNO

Mobilisation des agriculteurs : l'autoroute A2 bloquée à hauteur de Valenciennes

Le 24 Janvier 2024

La mobilisation des agriculteurs s’étend jusqu’au Valenciennois, ce mercredi. A 10h30, les agriculteurs entraient sur l’autoroute A2. 

CNO

Blocage de l’A2 : dans le Valenciennois aussi, « les agriculteurs n’y comprennent plus rien »

Le 24 Janvier 2024

Mobilisés toute la journée, et encore ce mercredi soir, sur l’autoroute A2 entre Aulnoy-lez-Valenciennes et Marly, les agriculteurs du Valenciennois et de ses alentours espèrent des « réponses immédiates ». Ils restent inquiets de l’avenir de leur profession, et ce depuis plusieurs années.

CNO

Valenciennois : après Noël, la crainte des abandons successifs pour les associations de protection animale

Le 23 Janvier 2024

Pointées du doigt par les associations de protection animale, les adoptions d’animaux comme cadeaux de Noël débouchent trop souvent sur des abandons. Un fléau que déplorent encore les acteurs valenciennois.

CNO

ENTRETIEN. Jeanfi Janssens se lance dans le spectacle d’une vie « carabistouillée »

Le 18 Janvier 2024

Après Jeanfi décolle, Jean-Philippe Janssens lance son deuxième spectacle intitulé Tombé du ciel. L'humoriste français initie les spectateurs au showbiz et parle de son arrivée dans ce monde, bien différent du sien. 

CNO